Florence Descamps, « De l'histoire orale au patrimoine culturel immatériel : quelques figures du passé dans le présent à travers la parole enregistrée »


Retour au programme complet

Emplacement dans le programme

Séance inaugurale - De 9h15 à 10h

Résumé

L'enregistrement des « voix qui nous viennent du passé » (Paul Thomson) est une innovation du XXe siècle. Cet exercice, né au sein des sciences humaines et sociales, a connu en France des appellations différentes selon les époques : archives de la parole, témoignages oraux, archives orales, sources orales, mémoire orale, patrimoine immatériel… Ces variations terminologiques désignent le statut que les membres de la communauté scientifique ont assigné à ces « documents » d'un nouveau genre, mais révèlent aussi quelque chose du lien que la société entretient avec le passé. À travers cet itinéraire terminologique de la parole enregistrée, nous essaierons de dégager quelques-unes de ces figures du passé dans le présent.

Biographie

Ancienne élève de l'École normale supérieure et agrégée d'histoire, Florence Descamps a assuré de 1987 à 1994 le secrétariat scientifique du Comité pour l'histoire économique et financière de la France (CHEFF), au sein duquel elle a créé la collection d’archives orales du ministère de l’Économie et des Finances qui compte plus de 3 500 heures de témoignages oraux. Elle est aujourd'hui maître de conférence HDR à l'École Pratique des Hautes Études, à Paris, où elle anime un séminaire consacré à l’histoire orale et aux archives orales. Son livre L'historien, l'archiviste et le magnétophone constitue un ouvrage de référence en la matière. Elle a publié de nombreux articles (voir ici pour une liste des publications) et s’intéresse actuellement aux questions juridiques et éthiques. Elle a dernièrement publié : « La parole et le droit. De l’insouciance à la vigilance » et « Recommandations pour la collecte, le traitement et l’exploitation des témoignages oraux », avec Raphaëlle Branche, Frédéric Saffroy et Maurice Vaïsse, in V. Ginouvès et I. Gras (dir.), La diffusion numérique des données en SHS. Guide des bonnes pratiques éthiques et juridiques, Aix-en-Provence, Presses universitaires de Provence, 2018, p. 89-101 et p. 102-127. Elle est responsable de la revue Sonorités publiée par l’Association française des archives sonores, orales et audiovisuelles (AFAS) dont elle est la présidente (voir ici).

En savoir plus :
- « Florence Descamps » (fiche Wikipédia)
- L'historien, l'archiviste et le magnétophone (texte complet en libre accès)