Lettre d'information n°8 - 2 septembre 2008.
Début septembre, c’est la rentrée... C’est aussi un moment propice pour dresser le bilan de nos activités des derniers mois, d’autant plus lorsqu’il s’agit d’un bilan positif assorti de quelques bonnes nouvelles !

D’abord, notre appel à l’aide en vue d’obtenir des espaces de stockage supplémentaires a été entendu. La Ville de Seraing nous a octroyé deux bureaux supplémentaires au sein de la maison communale de Jemeppe qui nous héberge et la Ville de Liège a mis à notre disposition un espace d'environ 150 mètres carrés pour accueillir nos nouveaux fonds. Nous les remercions pour ces témoignages concrets d’intérêt envers les activités de l’IHOES et pour cet espace bienvenu alors que ses collections ne cessent d’augmenter.

Ensuite, les conditions de conservation de nos collections se sont sensiblement améliorées grâce à l’acquisition de trois déshumidificateurs. Investissement nécessaire quand on sait que l’humidité relative moyenne en Belgique avoisine les 75%. En moins de 6 mois, et malgré les conditions météorologiques peu clémentes qui ont caractérisé le printemps et l’été, le seuil d’humidité relative de notre entrepôt principal a diminué de près de 25% pour enfin s’établir dans les normes de conservation.

Nouvelles acquisitions

Marie-Louise Carels et Gentile Manni nous ont récemment déposé les archives issues de leurs nombreuses années de recherche au sein de la Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation de l’Université de Liège. Ce fonds couvre environ 11 mètres linéaires et est composé de documents écrits, mais aussi audiovisuels (photographies, interviews sonores, vidéos...) relatifs à divers projets de recherche-actions. Ceux-ci visaient, en collaboration avec les équipes des milieux d’accueil (notamment des crèches, des pouponnières), à élaborer des pratiques pédagogiques et organisationnelles garantissant les meilleures conditions de vie et de développement aux petits, en particulier aux enfants issus des milieux les plus défavorisés. Ces archives incluent également des documents relatifs à la condition de la femme et au contexte sociopolitique de l’accueil de la petite enfance. Ils permettent de cerner l’évolution des discours et des pratiques pédagogiques liés à ces questions entre 1970 et 2007. Très prochainement, nous recueillerons les archives du Centre d’études de l’ethnicité et des migrations de l’Institut des sciences humaines et sociales (Université de Liège).

Notre fonds Edmond Dubrunfaut s’est accru de nouvelles archives et photographies (voir inventaire dans Pallas) et surtout de quelque 25 toiles et cartons à tapisserie des mouvements Forces murales et Métiers du mur.

De même, Fabian Drees, photographe, a accepté de nous confier un exemplaire numérique des photos d'ouvriers prises à l’annonce de la fermeture de la phase à chaud d’Arcelor. Ces photos ont fait l'objet d'un ouvrage et d'une exposition pleine d’atmosphère : Les gueules de Chertal.

Grâce au don de Baptiste Delhauteur, notre bibliothèque s’est enrichie d’environ 200 livres et 100 brochures ayant appartenu à Pieter Frantzen et consacrés essentiellement au communisme. Nos collègues du Carhop nous ont quant à eux cédé une trentaine de leurs doubles sur la démocratie chrétienne et le mouvement ouvrier. Il convient de mentionner aussi une collection presque complète des Cahiers JEB acquise récemment.

Enfin, last but not least, vous avez été nombreux à répondre à notre appel à documents concernant les élections sociales et à nous transmettre affiches, brochures et dépliants. Nous ne dirons jamais assez combien tous ces dons (des plus modestes aux plus volumineux) sont essentiels en ce qu’ils contribuent à préserver la mémoire ouvrière. Merci à tous !

Inventaire et catalographie des collections

Si l’IHOES est attentif à l’accroissement régulier de ses collections, il veille aussi à favoriser leur mise à disposition d’un large public. De ce point de vue, un pas important a été franchi puisque dorénavant tous nos fonds d’archives sont répertoriés dans Pallas avec, pour chacun d’eux, les renseignements disponibles à ce jour. Un aperçu des collections complété et actualisé sera prochainement mis en ligne sur notre site Web. Parallèlement, un important travail a été mené en interne en vue d’uniformiser l’encodage dans Pallas, ce qui améliore sensiblement les recherches croisées dans nos divers fonds et permet à l’utilisateur de pousser plus avant sa recherche.

Par ailleurs, l’inventorisation de nos fonds d’archives a progressé : outre les documents relatifs à Edmond Dubrunfaut mentionnés précédemment, une quinzaine de petits fonds ont été traités (Fabrique Malherbe, Compagnie générale des conduites d’eau, comités de secours et d’alimentation...) et l’inventaire détaillé du fonds du Théâtre de la Renaissance est en cours.

Au niveau de la bibliothèque, les choses ont également bien progressé : la société Brudisc qui gère le logiciel d’inventorisation en ligne Pallas a terminé le transfert des fiches encodées dans notre ancien système. Ce ne sont pas moins de 1 000 brochures relatives au 1er Mai, à la Centrale des métallurgistes de Belgique et à la libre pensée qui ont ainsi rejoint notre catalogue en ligne. Il convient d’y ajouter les ouvrages relatifs à Mai 68 (environ 50), à l’anarchisme et à la philosophie. Ces deux derniers thèmes ont été catalographiés par Jérôme Delier et Bruno Pluymaekers, étudiants en bibliothéconomie à la Haute École Léon-Eli Troclet. Leur collègue Rémy Lhoest a quant à lui inventorié quelque 150 photographies de notre collection relative au travail.

L’accès aux collections de périodiques de l’IHOES s’est lui aussi accru : pas moins de 754 périodiques sont actuellement encodés dans Pallas, auxquels viennent s’ajouter les 377 titres de journaux clandestins datant de la Seconde Guerre mondiale qui ont été entièrement catalogués et dont une partie (la majorité des titres commençant par les lettres A à E) a été numérisée.

Un inventaire de nos collections muséales est également en préparation et devrait être prochainement accessible sur notre site Web.

Éducation permanente

Découvrez notre nouvelle analyse en ligne "Pour une mise en valeur du patrimoine oral en Belgique francophone : la plate-forme Mémoire orale" dans laquelle Lionel Vanvelthem présente le projet de valorisation de la mémoire orale mis en place au sein de la Communauté française et met en évidence son apport en matière d’éducation permanente.

En décembre prochain, paraîtra la nouvelle publication de l’Institut : un hommage à Marcel Deprez qui, pendant de très nombreuses années, a assuré la présidence de l’IHOES. Cet ancien résistant a été inspecteur général de la culture au sein de la Communauté française. Il a marqué de son empreinte tous ceux qui l’ont croisé en raison de sa défense de l’éducation permanente comme moteur de justice sociale et de ses prises de position sans faux-fuyants (en faveur de la citoyenneté active et du devoir de résistance ou contre toute forme d’assujettissement politique, économique ou philosophique), mais aussi par son respect de l’autre, préférant toujours le dialogue à la persuasion, encourageant la défense d’idées propres plutôt que l’appropriation de celles d’autrui. Dans cet esprit, nous avons conçu une publication qui se présente comme un outil vivant de réflexion, de remise en question des idées préconçues. Elle mêlera une vingtaine de textes de Marcel Deprez relatifs à des thèmes qui lui tenaient à cœur (la résistance hier et aujourd’hui, l’éducation permanente, la Chine, l’art et la culture...) et des contributions actuelles qui y répondent, qui abordent les thématiques sous un autre angle, voire qui les remettent en question. Parmi les personnes qui ont accepté de se livrer à cet exercice, à ce jeu du débat par textes interposés, figurent entre autres Anne Morelli, Jean Lambert, Mourad Boussif, Jean-Marie Lange, mais aussi de jeunes rappeurs…

Par ailleurs, l’Institut participera à diverses manifestations au cours des prochains mois : Camille Baillargeon, présentera une communication intitulée Hygiénisme et ordre social : contexte du développement des maisons ouvrières dans le cadre du colloque "Serrurier-Bovy et l’art social, hier et aujourd’hui" (voir calendrier). L’Institut collaborera également à une exposition que l’Université de Liège consacrera en octobre aux événements liégeois consécutifs à Mai 68.

Enfin, l’IHOES sera présent à la Première Foire du livre politique qui se tiendra à Liège en novembre (voir calendrier). Venez nous y retrouver nombreux.

Votre aide peut être précieuse !

Dans le cadre d’un projet d’ouvrage Liège, années 1970, coordonné par l’ULg, l’IHOES recherche des documents et/ou des témoignages mettant en lumière la connexion entre culture et mouvements sociaux. Si vous avez participé à des actions culturelles dans le cadre de grèves en région liégeoise entre 1969 et 1984 ou si vous possédez des documents sur de telles actions, merci de bien vouloir prendre contact avec nous par téléphone (04/330 84 26) ou par courriel (info@ihoes.be).

Nouvel agenda en ligne !

Découvrez sur notre site Web un agenda des expositions, formations, congrès, colloques, conférences, journées thématiques, visites, etc. en rapport avec nos préoccupations, en cliquant ICI.

Institut d'histoire ouvrière, économique et sociale
3, Avenue de Montesquieu B-4101 SERAING
Tél./fax : +32 (0)4 330 84 28 ou +32 (0)4 330 84 46
Courriel : info@ihoes.be - Site Web : www.ihoes.be