IHOES - Lettre d'information n° 55 (août 2017)
Commençons cette 55e lettre d'information en vous faisant part de notre reconnaissance : un tout grand merci à vous qui suivez le travail de l'IHOES, participez à ses activités et relayez ses événements ! Vous êtes désormais près de 3000 à recevoir de nos nouvelles via cette lettre d’information et, depuis une semaine environ, vous êtes plus de mille à nous suivre sur Facebook. Si vous voulez nous soutenir et par la même occasion être tenus plus régulièrement au courant de nos activités, n'hésitez pas – si ce n'est déjà fait – à vous abonner à notre page Facebook.

Affiche de Roland Denaeyer
Affiche de Roland Denaeyer. Coll. IHOES.
Nouvelles du centre d’archives

En complément d’un premier don effectué fin 2016, l’artiste bruxellois Roland Denaeyer, fondateur avec d’autres artistes engagés des Ateliers populaires de Bruxelles en 1968, nous a confié sa collection de plusieurs centaines d’affiches témoignant des luttes dans lesquelles il s’est engagé et des liens qu’il a noués au niveau international (Vietnam, Chili…). Isabelle Dalimier nous a cédé un ensemble d’archives (affiches, tracts…) qu’elle avait réuni lors de la préparation de l’ouvrage Bread & Roses. Une autre histoire des affiches syndicales (Éditions Méta-Morphosis, 2017). Notre bibliothèque s’est enrichie d’une quarantaine de monographies autour du marxisme et du socialisme, obtenues par l’intermédiaire de Danièle Bonfond.

Il convient de rappeler, une fois encore, l’importance de ces dons qui contribuent à la préservation de notre patrimoine historique.

Conserver les traces du passé implique d’en permettre la consultation. Aussi, l’IHOES déploie une importante activité en matière d’inventaire et de catalographie. Au cours de l’été, c’est essentiellement sur nos collections iconographiques que se sont portés nos efforts avec l’inventaire (dans notre base de données interne) de nos affiches syndicales ainsi que celles relatives à la législation sociale, aux grèves, aux industries et à la santé. Par ailleurs, plus de 1100 photos (provenant des fonds René Klutz et de la régionale boraine de la Centrale des Métallurgistes de Belgique) et quelque 300 cartes postales sur diverses thématiques (travail, industries, syndicalisme, maisons du peuple, coopératives…) ont été encodées dans notre logiciel d’inventaire en ligne.

Au niveau de la bibliothèque et des archives, nous avons procédé à l’encodage de nos brochures espérantistes et à l’inventaire des archives déposées par Serge Beelen (3 m.l.), relatives notamment à ses activités politiques, mais aussi à celles de son père René Beelen, vice-président du PCB, et de sa mère Louise Batta. Enfin, nous avons fortement progressé dans la description de nos collections Varia (documents épars, parfois rares et très intéressants, qui ne constituent pas un fonds d’archives).

Analyse n° 170
Nouvelles publications

Dans l'analyse n° 169, Anne-Martine Henkens, romaniste et membre du groupe de « collecteurs de mémoire » mis en place fin 2016 par l'IHOES, s'intéresse à l’étymologie et à l’histoire des termes « militantisme » et « militance ». Lors de son apparition dans les années 1990, ce dernier vocable n’a pas bénéficié d'emblée d’un champ lexical distinct du premier et il est encore courant de voir les deux s'employer quasi indifféremment. Mais pourquoi ? Annette a mené l’enquête pour nous…

Dans la continuité de l’exposition « Et si on osait la paix ? Le pacifisme en Belgique d’hier à aujourd’hui », Camille Baillargeon nous convie à nous attarder sur les supports visuels du mouvement de lutte pour la paix et questionne l’évolution des représentations qui l'ont accompagné. Dans l’analyse n° 170, elle se cantonne à la période allant du XIXe siècle à la Seconde Guerre mondiale. Un second article suivra qui s’intéressera aux supports visuels produits depuis la Guerre froide jusqu’à nos jours.


À vos agendas !

Réservez dès à présent nos prochains rendez-vous.


Manifiesta 2017
Manifiesta, Fête de la Solidarité (16-17 septembre 2017)

L’IHOES sera présent à cette manifestation considérée comme le pendant belge de la « Fête de l’Huma ». Venez faire un tour à notre stand, rencontrer l’équipe et découvrir nos nouvelles publications et analyses. Vous pourrez aussi en profiter pour visiter l’exposition Résistance, les artistes de Forces murales qui sera accessible tout le week-end au Centre Staf Versluys et à laquelle nous collaborons.

Plus d'info sur www.manifiesta.be.





Forces murales, À Herstal en 1936 (détail)
Forces murales, À Herstal en 1936 (détail), détrempe sur toile, 1951. Coll. IHOES.
Exposition Résistance, les artistes de Forces murales : Deltour, Somville, Dubrunfaut

Du 8 septembre au 1er octobre, le centre culturel Staf Versluys (Bredene-sur-Mer) accueillera une exposition consacrée aux trois artistes du collectif Forces murales.

En 1947, trois jeunes artistes belges, Louis Deltour, Edmond Dubrunfaut et Roger Somville, fondent le collectif Forces murales. Ensemble, ils témoignent de la vie et du travail des hommes et prennent position face à l’actualité politique de leur temps. Cet art engagé, ils entendent le rendre accessible à tous et donc le placer « là où passent et vivent les hommes » (dans des écoles, des bâtiments communaux, syndicaux ou industriels, etc.). Après la fin de l’aventure Forces murales, les artistes continuent, chacun dans leur œuvre, de témoigner de la même fidélité à certaines thématiques telle la célébration de la paix, de l’homme, de sa vie et de son travail.

L’exposition propose un bref rappel du travail de Forces murales et une sélection de toiles autour de la thématique de la lutte sociale, réalisées par les trois artistes dans le cadre de leur parcours ultérieur.

Adresse et coordonnées
Staf Versluyscentrum - Kapelstraat 76 à Bredene-sur-mer
Tél. : 059 56 19 60
Courriel : info@stafversluyscentrum.be

Heures d’ouverture
Semaine : 9h-12h15 et 13h30-17h / Samedi : 10h-12h et 14h-16h
Sans interruption pendant Manifiesta (16-17 septembre)



Exposition Récits de vie
Du 17 au 21 octobre, expo « Récits de vie : des migrantes se racontent » à Droixhe

Depuis le printemps 2012, l’IHOES anime des ateliers « Récits de vie » à destination d’un groupe de dames d’origines marocaine, kurde et algérienne, inscrites au Service d’Insertion Sociale (SIS) de La Bobine à Droixhe.

L’exposition d’octobre, organisée en collaboration avec La Bobine et avec le soutien du Festival Voix de Femmes, vous conviera à découvrir les étapes clefs du projet, à lire et à entendre des extraits des récits collectés, à observer des « objets témoins » de leurs vécus, à admirer plusieurs de leurs œuvres picturales réalisées lors des ateliers d’Art & Expression autour de leurs « trajets » à l’asbl Voix De Femmes (de 2013 à 2015).

Cette création collective abordera l’histoire de l’immigration en partant des témoignages de quelques-unes de ses « actrices directes », en récoltant et en valorisant les récits de personnes qui en général laissent peu de traces de leur histoire. Au-delà des trajectoires individuelles ou familiales, nous sommes aussi parties à la découverte de pages d’histoire collective afin d’échanger sur l’évolution des conditions de migration. Poursuivre cette exploration et ce débat avec vous nous intéresse...

? À l'Espace Georges Truffaut, Avenue de Lille, 5 - 4020 Liège (Droixhe)
Quand ? Du mardi 17 au samedi 21 octobre 2017
Pour plus d'info (horaires, etc.), une page Web : http://www.ihoes.be/recitsdevie.
Logos