IHOES - Lettre d'information n° 65 (juillet 2019)
Disparition de Christian Wettinck (photo Loïc
              Delvaulx)
Hommage à Christian Wettinck

C‘est avec une profonde tristesse que nous venons d’apprendre le décès de Christian Wettinck, un proche, fidèle de l’IHOES et membre de son Assemblée générale depuis plusieurs décennies.

De ce juriste doué, nous retiendrons moins ses fonctions prestigieuses de vice-président du tribunal de Première Instance de Liège, puis Conseiller d’État, que le rôle fondamental qu’il a joué en faveur des plus démunis en tant que juge de paix du canton de Grâce-Hollogne et son rôle de cofondateur de l’Association syndicale des magistrats et de membre de l’Association des Juristes démocrates, deux organismes pour lesquels la justice doit rimer avec la défense des plus faibles.

Persuadé de l’importance de conserver les traces du passé, Christian a confié à l’Institut les archives de la Justice de Paix de Grâce-Hollogne à une époque où elles n’intéressaient personne (elles ont été rétrocédées aux Archives de l’État en 2015), mais aussi ses propres archives portant notamment sur l’Association des Juristes démocrates.

Pour prendre congé de cet homme de bien dont la discrétion n’avait d’égale que ses qualités de cœur, quoi de plus approprié que ces deux maximes qui clôturaient chacun de ses mails.

Merci Christian !

εἰδέναι δὲ χρὴ τὸν πόλεμον ἐόντα ξυνόν,
καὶ δίκην ἔριν, καὶ γινόμενα πάντα κατ΄
ἔριν καὶ χρεών.

Il faut savoir que le conflit est universel,
que la justice est une lutte et que toutes choses
s’engendrent selon la lutte et la nécessité...

(Héraclite, Fragment 80)

Y a-t-il une justice ? — Bien sûr, mais pas encore et de moins en moins.

Rue Wiertz, La Hesby Des nouvelles du centre d’archives

C’est une page de l’histoire de l’Institut qui s’est tournée au début de ce mois avec le déménagement de l’entièreté de notre dépôt principal, situé rue Wiertz, dans le quartier Saint-Laurent (pour cause de fin de bail). Cette « caverne d’Ali Baba » de 500 m², que nous louions depuis 1997, a marqué les esprits de toutes les personnes qui ont un jour franchi son seuil !

Ce travail titanesque a occupé une part importante de l’énergie de l’équipe pendant de longs mois. Merci à celles et ceux qui, de manières diverses, nous ont apporté leur aide et en particulier à Mme Mawet-Noël (pour le stock de caisses qu’elle a constitué pour nous), à M. Vincent Severi (qui nous a fourni d’innombrables palettes), à Catherine Schlitz pour son précieux soutien logistique, à Joseph Jossaert dont les talents de bricoleur nous ont permis d’optimiser l’espace dans notre deuxième dépôt, ainsi qu’à l’équipe de déménageurs de SAMO B.

Il s’agit malheureusement d’un déménagement provisoire car les travaux de rénovation des locaux qui accueilleront l’IHOES à terme (une partie de l’ancien hôpital d’Ougrée au sein du futur Pôle culturel de Seraing) n’ont pas encore débuté. En attendant notre installation définitive à Ougrée, une partie de nos archives devra rester conditionnée sur palettes et sera donc inaccessible. Mais que nos lecteurs se rassurent : nous avons veillé à ce que l’essentiel des archives inventoriées et des collections iconographiques restent disponibles, de même que les ouvrages et périodiques les plus fréquemment consultés. Néanmoins, nous nous excusons par avance pour les inconvénients que cette situation (bien indépendante de notre volonté) pourrait générer.

L'histoire du dépôt de la rue Wiertz en trois
                  dates


Nouvelles acquisitions, inventaires récents Nouvelles acquisitions et inventaires récents

Au cours des deux derniers mois, trois fonds ont rejoint nos collections : les archives du Bureau des femmes de la régionale liégeoise de la FGTB (3 m.l.), celles de l’asbl D’Une Certaine Gaité, héritière du Cirque Divers (6 m.l.) et un complément en provenance du SETCa de Liège (3 m.l.).

Au niveau du traitement, nous avons effectué l’inventaire du fonds Cécile Draps, récemment acquis (voir notre lettre d’information n° 64). Par ailleurs, une grande partie de nos collections muséales (notre collection de médailles et les principaux artefacts) a fait l’objet d’un inventaire par Lola Warzée, dans le cadre de son travail de fin d’études en bibliothéconomie à la Haute École de la Province de Liège. Chaque élément y est illustré par une ou plusieurs photographie(s) (voir ICI).


Logos